Obligations
Programme de gestion
Matières explosives et réactives
  Azotures métalliques
  Acide picrique
  Autres explosifs chimiques
Transport des déchets chimiques
 
 
 

L’acide picrique (du trinitrophénol) est, de loin, une des substances chimiques les plus dangereuses utilisées aujourd’hui. Lorsque mouillé avec plus de 30% d’eau, il est classé dans la catégorie des solides inflammables (UN 1344, classe 4.1) et, lorsque l’humidité est inférieure à 30 %, il s’agit de la catégorie A des explosifs puissants (UN 0154, classe 1.1D). Cette substance est explosive et aussi très sensible aux chocs, à la chaleur et à la friction.

La chute d’une masse de 2 kg d’une hauteur de 36 cm sur un morceau d’acide picrique solide provoque une détonation plus rapide et plus puissante que celle du TNT.

L’acide picrique sert principalement à la fabrication d’explosifs. Il sert aussi de réactif chimique dans bien des laboratoires, entre autres en pathologie. De l’eau est ajoutée à l’acide picrique comme désensibilisateur. Le produit est relativement moins sensible aux chocs lorsqu’il est humide.

Les problèmes de l’acide picrique

En laboratoire, le scénario générateur de problème est généralement le même : des bouteilles de ce produit sont laissées sur une étagère de laboratoire pendant des années. Les dangers de cette situation sont doubles : en premier lieu, le produit qui se présente habituellement sous forme d’une pâte humide, peut sécher et donner des cristaux d’acide sensibles aux chocs, comme mentionnés plus haut. En second lieu, une fois ouvertes les bouteilles ne sont plus étanches à l’air et des impuretés peuvent s’y être introduites. Dans les deux cas, la situation devrait être jugée extrêmement grave et il faut agir en conséquence.

Interventions possibles

  • NE PAS TOUCHER À LA BOUTEILLE ! Selon le délai d’abandon de la bouteille, il se peut que même un petit déplacement soit critique. Des cristaux cachés peuvent s’être formés dans les filets du couvercle. Toute tentative d’ouvrir la bouteille pourrait causer assez de friction pour produire une explosion dont la puissance pourrait faire sauter un petit laboratoire.
  • Inspecter le contenu de la bouteille pour établir sa teneur en eau et vérifier si des signes de cristallisation sont visibles à l’intérieur de la bouteille et autour du couvercle. S’il y a la moindre indication de cristallisation ou si la teneur en eau est faible, la situation est potentiellement grave.
  • Évacuer immédiatement l’aire où se trouve l’acide picrique et en limiter l’accès.
  • Quelles que soient les circonstances, il ne faut ni toucher, ni déplacer de l’acide picrique sec ou ses sels.
  • Contacter des spécialistes en explosifs chimiques qui pourront prendre en charge la situation sécuritairement

Prévention

Afin d’éviter qu’une situation semblable ne se produise dans vos installations, effectuer une bonne gestion de vos matières dangereuses (votre SIMDUT)

Respecter les règles de prévention prévues, vous éviterez de créer une situation dangereuse. Si toutefois vous développez une telle situation, vous devrez intervenir adéquatement de façon à éviter de générer une situation dangereuse.


Toxyscan inc. possède l’équipe et l’expérience nécessaire pour mener à bien de telles opérations et solutionner votre problème.

Vous êtes au prise avec ce problème ? Contactez-nous !

 
Zone Clients
Zone distributeurs
 
30   2014
La Commission Scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup choisi Toxyscan pour l'implantation et la gestion de son programme de gestion des matières dangereusesdans ses écoles secondaires et son CFP.
En savoir plus...
 
15   2014
Teledyne Dalsa choisi la formation en ligne SIMTOX, pour la formation SIMDUT de son personnel.
En savoir plus...
 
 2014
Le CSSS de Matane choisi le logiciel Toxyscan pour la gestion des risques chimiques.
En savoir plus...
 
Voir toutes les nouvelles
   

Copyright © 2000-2019  Toxyscan inc. Tous droits réservés.
Optimisé pour une résolution d'écran de 1024 x 768.

Clicky Web Analytics